L’aventure

 

Itinéraire détaillé

Jours 1 – 2 : Montréal – Paris – Antananarivo
Arrivée à Antananarivo sur vol Air France vers 22h15.
Nuit en hôtel.


Jour 3 : Antananarivo -Betafo
Rendez-vous avec votre guide. Nous partons vers le sud. Dès la sortie d’Antananarivo les rizières et les villages caractéristiques des Hautes Terres dessinent le paysage. À Ambatolampy, nous faisons une pause et allons découvrir le travail, plutôt étonnant, des fabricants de cocottes en aluminium, de celles que l’on retrouve dans tout Madagascar. Arrivée en fin de matinée à Antsirabe, nous dinons dans la ville. Nous prenons le temps d’une petite visite de la ville et si ça vous tente, une balade en pousse-pousse, le mode de locomotion des Antsirabéens. Nous continuons notre route vers l’Ouest à Betafo, cette ville est plutôt connue pour son « ranomafana », c’était une région volcanique auparavant, et réputée par sa source thermale vertueuse.
Nuit dans un gite à BETAFO.
Distance : +/- 190 km
Durée : +/- 4h30


Jour 4 : Journée randonnée des Hautes Terres
Après le déjeuner, nous partons en promenade dans les petits villages. Un environnement agricole unique qui ne ressemble à aucun autre. Ici, se succèdent de maisons hautes en briques rouges ceinturées de varangues et balcons surmontés de toits de chaume, des rizières mordorées courant dans les vallées provoquant un épanchement de couleurs variées aux tonalités rouges, ocre, beige … Ces randonnées magnifiques nous transportent en plein monde rural où les paysages sont hauts en couleur, en authenticité, sous l’oeil bienveillant des habitants qui aiment communiquer avec le voyageur de passage. Nous croisons des femmes portant leurs seaux d’eau sur la tête à la manière des Africaines, des paysans travaillant leurs champs ou leurs rizières, parfois des forgerons dont les techniques n’ont pas changé depuis des siècles.
Retour à notre gîte après la randonnée.
Nuit dans un gite à BETAFO.
Durée : +/- 6h de marche


Jours 5 : Betafo – Rivière Tsiribihina en chaland
Départ après le déjeuner pour Masiakampy.
Nous faisons une petite halte pour voir, du pont, les chercheurs d’or. Nous sommes dans le Moyen-Ouest, dans la région de l’Itremo.
Sans passer par le village de Miandrivazo, nous prenons la piste (pas très bonne …) jusqu’à l’embarcadère à Masiakampy. Là, notre chaland et son équipage nous attendent pour la descente de la rivière. Diner à bord. Sans attendre, nous quittons les berges et, par les méandres de la rivière, nous nous enfonçons dans la brousse.
C’est le début de la « croisière ».
Nuit sous tente.
Distance : 270 km dont 30 km de piste
Durée : +/- 5h et ½ journée de navigation


Jour 6 : Descente de la rivière en chaland
La rivière est large et tranquille. Notre progression est lente, l’ambiance est au calme et à la détente. Nous installons nos campements sur les bancs de sable au bord de l’eau. Les repas sont préparés par notre équipage et pris à bord autour de la grande table. Les soirées se passent autour du feu de bois. Bien souvent les villageois viennent nous rendre visite et entonnent quelques chansons locales avec danses et force rires. Dans la journée, les passagers peuvent se déplacer sur le bateau, jouer aux cartes, bouquiner, monter sur le toit pour bronzer…
Nuit sous tente.
Durée : 1 journée de navigation


Jour 7 : Tsiribihina – Bekopaka
Déjeuner sur le banc de sable. Continuation de notre descente quelques heures.
Nous approchons des villages et la rivière devient plus fréquentée. Nous accostons à Belo/Tsiribihina. Diner à bord de notre chaland. Notre 4×4 nous attend au débarcadère.
La piste qui mène aux Tsingy de Bemaraha n’est pas des plus confortables. Nous rejoignons d’abord le village de Tsimafana pour traverser la Tsiribihina. Diner à Belo.
Une centaine de kilomètres qui nous prendra une bonne partie de l’après-midi. Traversée de la rivière Manambolo et arrivée à Bekopaka.
Nuit en hôtel.
Distance : +/- 140 km
Durée : ½ journée de navigation et +/- 5h30 de route


Jours 8 &9 : Les Tsingy de Bemaraha
Ce site est l’un des plus extraordinaires qui soit ! Les Tsingy sont de véritables cathédrales de calcaire, ce réseau dense de failles, de crevasses et de blocs de calcaire sculptés en lames est l’un des paysages les plus spectaculaires de Madagascar.
La formation de ce massif du jurassique moyen a débuté il y a 200 millions d’années, l’époque où la mer recouvrait encore cette région du Bemaraha. Puis cette immense plaque de coraux et de coquillages s’est soulevée. Exposée à l’air libre depuis 5 millions d’années, la pluie avec son travail d’érosion a sculpté le reste.
Parmi ces merveilles il y a 6 espèces de lémuriens, reptiles et 53 variétés d’oiseaux.
C’est aussi l’habitat d’une des plus petites espèces de caméléon : le Brookesia perarmata.
En compagnie de guides et porteurs, ces deux journées sont consacrées à la découverte de ces merveilles de la nature.
Nuit en hôtel.
Durée : +/- 5h de marche


Jour 10 : Bekopaka – Morondava
Nous reprenons la piste vers Morondava et traversons par bac les rivières Manambolo et Tsiribihina.
Ces « manip » peuvent prendre parfois un peu de temps … Nous dinons en cours de route dans un restaurant à Belo sur Tsiribihina.
C’est avant d’arriver à destination que nous traversons la fameuse Allée des Baobabs. Nous y sommes au bon moment, le soleil est bas, la lumière rasante, les troncs lisses reflètent les rayons orangés du soleil. De superbes photos en perspective.
Nous rentrons en ville, Morondava, et nous installons à notre hôtel en bord de mer.
Nuit en hôtel.
Votre spécialiste : Mariana Ledesma – 514-395-4391 poste :103 – mledesma@karavaniers.com 3
Distance : +/- 210 km
Durée : +/- 10h


Jour 11 : Journée libre à Morondava
Morondava est de ces bourgades loin de tout, un peu oubliée, écrasée sous un soleil ardent.
L’ambiance ici est des plus calme et même le marché généralement animé dégage un sentiment de quiétude.
Après une balade dans les ruelles de la ville, nous vous suggérons d’aller vers le sud à pied jusqu’au village de pêcheurs de Betania que vous atteindrez en longeant la plage pendant une petite heure.
Nuit en hôtel.


Jour 12: Morondava – Tsiazorambo
Nous quittons Morondava pour continuer vers Malaimbady et pour arrivée à Tsiazorambo.
Cette route a été récemment améliorée, beaux paysages de savanes, nombreux villages. Les plaines rizicoles du Menabe défilent sur notre passage. Le trajet est agrémenté de pauses photos, de petits arrêts à la rencontre des gens.
Au fur et à mesure, le décor change, les montagnes pelées par l’érosion prennent place et le paysage aride du moyen-ouest Sakalava. Nous dinons en cours de route et prenons une piste parfois difficile pour rejoindre la pointe Nord du massif.
Arrivée à Tsiazorambo dans l’après-midi.
Nuit sous tente.
Distance : +/- 170 km + 30km de piste
Durée : +/- 5h


Jours 13 à 18 : Trekking dans le Makay
Il s’agit d’une boucle dans le massif : Tsiazorambo – Tsiazorambo. A partir de là, l’autonomie totale pendant 6j, rencontre avec les porteurs et le pisteur, découvertes et aventures dans le massif, (canyons, gorges, failles, rivières, plateaux, lémuriens, végétations), sa faune particulière, les soirées et les nuits sous tente sauvage.


Jour 13 : Tsiazorambo – Ambinan’i Manapanda
Départ le matin, après avoir quitté le village de Tsiazorambo, nous entamons la première approche du massif du Makay en compagnie de nos porteurs et de notre pisteur qui connaissent les moindres recoins de ce grand massif. Les guides et porteurs sont des villageois des abords du massif avec qui nous entretenons depuis plusieurs années des relations privilégiées de confiance et de fraternité. Nous partageons avec eux notre quotidien, nous sommes en échange permanent et vous verrez que leur présence à nos côtés apporte un élément de gaité et de joie qui seront des souvenirs que vous emporterez avec vous.
Notre première étape consiste à traverser la rivière de Manapanda avec ses rizières environnantes, puis nous suivons son lit à contre-courant jusqu’au campement. La soirée se passe autour du feu de bois sur la rive dans un banc de sable.
Nuit sous tente.
Distance : 14 km
Durée : +/- 5 h de marche


Jour 14 : Ambinan’i Manapanda – Andranoteraka
Nous continuons notre expédition en traversant la rivière de Manapanda, puis nous continuons vers l’Ouest. La spécificité de ce massif, c’est qu’il est composé de plusieurs canyons profonds, la biodiversité en faune et en flore a pu y être préservée. Nous marchons sur du sec à partir d’ici. Notre avancée est là relativement facile. Un autre aspect de ces terrains que nous traversons des poches de forêts sèches. Elles sont assez fréquentes et nous y pénétrons pour y découvrir leurs richesses. C’est dans cet environnement que nous avons le plus de chance d’apercevoir des lémuriens : le sifaka (propithèque blanc) habite ces forêts. Arrivée au campement dans l’après-midi, nous installons notre campement sur un lit de sable.
Nuit sous tente.
Distance : 16 km
Durée : 7h

Jour 15: Andranoteraka – Betaolakena
Pour ce 3ème jour d’expédition, nous avançons au coeur du massif, des sommets, des crêtes, des mamelons à perte de vue. Nous pouvons observer les immenses failles rectilignes laissant parfois à peine pénétrer le soleil et dont les parois sont recouvertes d’une végétation des plus étonnantes.
Ensuite, nous arrivons sur le plateau avec une vue de 360° sur le massif. Un paysage grandiose s’offre à nous, ici le terme de « croûte terrestre » trouve tout son sens. Les plateaux sont rarement plats, ça monte et ça descend sans cesse. Les lémuriens sont toujours présents dans cette partie, vous pouvez les apercevoir en cours de route. Nous arrivons à notre lieu de campement en fin de journée.
Nuit sous tente.
Distance : 22 km
Durée : pas moins de 8h


Jour 16 : Betaolakena– Sakapaly
Départ vers la rivière Sakapaly. Ici, crête – plateau – canyon sont toujours au rendez-vous.
La rivière Sakapaly se faufile entre les montagnes, nous explorons les gorges profondes pieds dans l’eau et nous traversons le massif de part en part et nous arpentons les canyons le long de son cours. Un paysage étonnant s’offre à nous, en progressant dans de longs couloirs encaissés, parfois très étroits et avons l’impression de longer les veines de la Terre.
Nous organisons les campements toujours sur les bancs de sable.
Nuit sous tente.
Distance : +/- 12 km
Durée : 7h


Jour 17 : Sakapaly – Manapanda
Nous évoluons autour de cette ligne de partage des eaux. Notre route nous amène fréquemment à marcher dans ces cours d’eau. Ici, nous pouvons à nouveau observer une deuxième faille rectiligne renfermant des flores caractéristiques telles que le pandanus, les palmiers et les bois silicifiés rares de Madagascar.
Outre les lémuriens, nous verrons des lézards, des caméléons quelques rares petits serpents, toujours inoffensifs et des oiseaux tels que les milans, les polyboroïdes rayés.
Distance : 19 km
Durée : +/- 8h


Jour 18 : Manapanda – Tsiazorambo
Ce sera notre dernier jour de randonnée dans la partie Nord du Makay. Nous découvrons un nouveau canyon. Les canyons et failles sont toujours présents et coupent régulièrement notre avancée sur les plateaux, ils nous obligent à de grands détours et bien souvent à passer sur la barrière orientale du massif. Nous traversons Manapanda, puis ses rizières environnantes, et nous revoilà de retour à Tsiazorambo notre point de départ.
Distance : 13 km
Durée : +/- 4h de marche


Jour 19: Makay – Miandrivazo
Après plusieurs jours de trek dans le massif, nous laissons derrière nous cette chaîne de montagne pour Miandrivazo, la ville où nous étions passé avant notre descente dans la rivière du Tsiribihina.
Arrivée dans l’après-midi, nous prenons le temps de nous reposer.
Nuit en hotel.
Distance : +/- 30 km de piste + 110 km de route
Durée : +/- 4h

Jour 20 : Miandrivazo – Antananarivo
Liaison vers Antananarivo via Antsirabe où nous irons rendre visite aux artisans locaux : travail de la corne, façonnée, polie et transformée en bijoux de pacotille et en différents objets de décoration intérieure ; atelier
de confections de miniatures (vélo, voitures…) en boîte de conserve de récupération. Diner en ville puis route pour Tana en longeant le massif de l’Ankaratra. Arrivée à Tana en fin de journée, nous prenons la route vers l’aéroport pour le vol de retour au Canada.
Distance : 410 km
Durée : +/-8h


Jour 21 – Arrivée à Montréal.